lundi 30 décembre 2013

Cinque Terres: Riomagiore et Manarola

En quittant Porto Venere, nous sommes contraints de retourner vers La Spezia car une seule route permet de rejoindre les Cinque Terres. Mais nous n’avons pas à nous plaindre. Ce retour nous permet de revenir dans le Golfe des Poètes en l’appréciant sous un autre angle.





Les maisons des premiers village marquent l’entrée dans La Spezia éclatent de couleurs  malgré ce temps gris sale qui nous accompagne depuis le matin.











vendredi 27 décembre 2013

De La Spezia à Porto Venere

Aujourd’hui nous entrons dans le vif du sujet. Nous avons fait deux jours de route pour venir visiter le parc des Cinque Terre à moto. Au vu de la fatigue accumulée pendant les étapes précédentes (Gardanne - Varazze puis Varazze - Cerri), nous limitons le kilométrage prévu ce jour là au parc lui-même en escamotant le petit détour par Ameglia et Montemarcello. Mais, parole de motard, ce sera pour une prochaine foi car ce que j’ai lu sur cette partie là reste attirant.

A l’hôtel nous avons fait connaissance avec un couple de motards allemands. Pour venir ci, çà leur a fait une belle trotte. ils sont passés par la forêt noire et la Suisse. Un bon trip!



lundi 23 décembre 2013

L'Albergo Serena et Cerri

Cerri est un petit village perché à flanc de colline.

Eglise de Cerri

Il domine au sud la vallée qui relie Lérici à Sarzana. On y monte en quittant la SP 331 juste après un petit collet. On s'engage à flanc de colline, au milieu des propriétés, résidentielles puis agricoles, pendant environ trois kilomètres.

vendredi 20 décembre 2013

de Varazze à Cerri une côte de contrastes




Départ de bon matin suite à une excellente nuit à l’hôtel Soggiorno Sole.

nous avions bien besoin de récupérer après la longue chevauchée de la veille depuis Gardanne.

Nous prenons un peu de temps pour apprécier le paysage avec cette douce lumière matinale.




Varazze Centre photo DR

mercredi 18 décembre 2013

L'hôtel Soggiorno Sole à Varazze


Un petit hôtel difficile à trouver. Le plan ci dessous aidera les éventuels clients à y accéder à partir du cimetière que l'on voit sur notre gauche en rentrant dans Varazze quand on vient de l'ouest . C'est simple... A condition de connaitre.



Pour y accéder, il faut aller au fond de la via Bagnasco, s'engager dans la voie privée qui monte en faisant un virage en dévers sur la gauche (gaffe, potos motards) et monter jusqu'au replat situé en face de l'entrée de l’hôtel. Le parking est exigu et la moto dormira dehors.




L’hôtel a l'air d'avoir été refait récemment. Avec un goût que chacun appréciera à sa façon. Surtout au niveau des associations de couleurs.

L'accueil est très agréable et le propriétaires serviables. Ils nous ont préparé un repas du soir tout à fait correct et reconstituant en dernière minute.

La chambre est simple et la literie confortable.


Les toilettes et salles de bain sont communs. Mais le tout est propre. Il n'y a pas eu de queue pour y accéder. Il faut bien dire que nous ne sommes qu'au mois de mai. Au cœur de la saison estivale, l'histoire est peu être toute autre.

Le petit déjeuner est abondant et bon.

Le rapport qualité prix tout à fait correct. Je dirais que cet hôtel est une étape de choix pour qui veut voyager à petit prix sans prise de tête et apprécie le contact humain.




lundi 16 décembre 2013

Italie: de Gardanne à Varazze

Un week end à rallonge! Il nous faut en profiter pur balader un peu. donc nous décidons de partir vers le parc des "Cinq terres". Le voyage se fera en deux étapes. 500 km pour nous rendre du côté de La Spezzia.

Nous avons le choix entre visiter la Riviera Ligure et manger du goudron autoroutier..C'est la première option qui a été choisie. Sauf pour ce qui concerne la partie française.


vendredi 13 décembre 2013

Eva cortés où le charme du jazz andalou

Eva Cortés


Ces dernières années le jazz vocal féminin a vu naitre ne nombreux talents. L'un d'entre eux mériterait un peu plus de lumière sur ses qualités.

mercredi 11 décembre 2013

"The Thrill Is Gone" De BB King à Joe Bonamassa, la signature des grands artistes

Nous écoutons tous des morceaux de musique écrits par de grands noms et repris par les uns ou les autres. Que ce soit chez un copain qui sort sa guitare au cours d'une soirée, dans un cabaret ou sur une grande scène.

BB King
Joe bonamassa































Il y a ceux qu se contentent de jouer la partition du mieux possible, ceux qui essaient de retrouver l'esprit du créateur original et en ceux qui savent transcender le tout pour exprimer leurs émotions propres dans la musique créée par quelqu'un d'autre.

lundi 9 décembre 2013

Goin' down Jeff Beck... Et tous les autres

Jeff Beck photo Robert Knight

« Goin' down » est une chanson créée par Don Nix, un producteur américain de grand talent(il a travaillé avec Georges Harisson, John Mayal, et autres Brian May ou Eric Clapton.

Elle a été reprise par de nombreux artistes dont Freddie King, Deep Purple ou JJ Cale ne sont pas les moindres talents. Mais celui qui a su la populariser c'est le grand Jeff Beck, l'homme à « la guitare de plomb » des Yardbirds sur son album Jeff Beck Group en 1972.

Le texte

Goin' Down


Well I'm going down
Down, down, down, down, down
I'm going down
Down, down, down, down, down
I've got my head out the window
And my big feet on the ground
She's gone
Gone, gone, gone, gone, gone
She's gone
Gone, gone, gone, gone, gone
I've got my head out the window
And my big feet on the ground
So I'm going down
Down, down, down, down
I'm going down, down, down, down, down
Down, down, down, down, yes I am
I've got my head out the window
And my big feet on the
Well I'm goin
Down, down, down, down, down
I'm going down
Down, down, down, down, down
I've got my head out the window
And my big feet on the ground
Gone
Gone, gone, gone, gone, gone
She's gone
Gone, gone, gone, gone, gone
I've got my head out the window
And my big feet on the
Well I'm Down
Down, down, down, down, down
I'm going down
Down, down, down, down, down
I've got my head out the window
And my big feet on the ground, yes I have
Well she walked out the door
And I crawled right out there


Je descends


Eh bien, je descends
En bas, en bas, en bas, en bas, en bas
Je descends
En bas, en bas, en bas, en bas, en bas
J'ai passé ma tête à la fenêtre
Et mes grands pieds sur terre
Elle est partie
Partie, partie, partie, partie, partie
Elle est partie
Partie, partie, partie, partie, partie
J'ai passé ma tête à la fenêtre
Et mes grands pieds sur terre
Donc, je descends
En bas, en bas, en bas, en bas, en bas

Je descends, en bas, en bas, en bas, en bas
En bas, en bas, en bas, en bas, oui,
J'ai passé ma tête à la fenêtre
Et mes grands pieds sur terre
Eh bien, je m'en vais
En bas, en bas, en bas, en bas, en bas

Je descends
En bas, en bas, en bas, en bas, en bas
J'ai passé ma tête à la fenêtre
Et mes grands pieds sur terre

Disparue
partie,  partie, partie, partie, partie
Elle est partie
Partie, partie, partie, partie, partie
J'ai passé ma tête à la fenêtre
Et mes grands pieds sur terre
Eh bien, je descends
en bas, en bas, en bas, en bas, en bas

je descends
En bas, en bas, en bas, en bas, en bas
J'ai passé ma tête à la fenêtre
Et mes grands pieds sur terre, oui
Eh bien, elle sortit par la porte
Et je me suis trainé derrière elle


Voilà une traduction personnelle très sage. Car « goin' down », en argot (slang) peut aussi bien se traduire « partir en couille ». Ce qui, au vu de la situation contée par l'auteur, est tout à fait plausible. :D
D’autant que le texte peut avoir un double sens… Down pourrait très bien se traduire « abattu » dans le sens « je suis au plus bas » mais aussi, dans la mesure où le chanteur passe la tête par la fenêtre, exprimer l’attirance du vide. L’un ne contredisant pas l’autre. Il est probable que l’auteur joue sur les deux tableaux en profitant du double sens des mots en anglais. Comme quoi la richesse de la langue française n’a pas que des avantages.

Jeff Beck en compagnie de Stevie Ray Vaughan

Comme je l’ai écrit plus haut « goin’ down » a été interprété par les plus talentueux musiciens.  Mais je me suis intéressé à deux jeunes artistes, Samantha Fish et Dana Fuchs.

Samantha Fish

On sent la patte de la Grande guitariste. Elle possède le savoir faire technique et sait exprimer ce qu'elle ressent à travers son interprétation. La voix reste au second plan.


Dana Fuchs

Voilà une interprétation où la voix tient le premier rôle. J'ai été surpris de voir à quel point l'artiste arrive à imposer sa présence dans une chanson dont j'ai toujours pensé qu'elle avait été écrite pour la guitare et que le texte ne venait qu'en illustration. Même si on sent la chanteuse gênée dans certaines parties instrumentale, si elle a du mal à trouver sa place sur la scène dans ces moments là, elle sait s'imposer quand il le faut.

Samantha Fish et Dana Fuchs ont signé toutes les deux avec un même label "Ruf Records".  Je ne sais si c'est un hasard. en tout cas ce label, lancé par le producteur de Luther Allison, porte la jeune génération du blues et quelques artistes confirmés comme  Sue Folley ou Anna Propovic... A suivre

vendredi 6 décembre 2013

Bernard Lavilliers chante Cendrars (Le Figaro)


INTERVIEW - Dans son nouvel album,Baron ­Samedi, l‘artiste a mis en musique La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France, de Blaise Cendrars.

LE FIGARO. - Qu'est-ce qui vous a séduit dans la poésie de Cendrars ?

Bernard LAVILLIERS. - Je l'avais découvert adolescent, à travers des poèmes flash, des images qui claquaient, celles de Feuilles de route: «Iles inoubliables et sans nom/ Je lance mes chaussures par-dessus bord car je voudrais bien aller jusqu'à vous». La bourlingue, déjà, celle qui m'attirait. Avec Blaise, on est dans l'action, c'est ce qui m'a d'emblée fasciné. Aragon, que j'aime aussi, prenait plutôt des détours «poéteux». Avec la mise en musique de La Prose du Transsibérien, vaste poème mécanique et cinématographique, c'est un vieux rêve qui se réalise. Comme moi, Blaise n'aimait pas les contraintes et les clans ; il respectait les marginaux. Depuis, il m'est devenu un «vieux comparse», comme je le dis dans Y'a pas qu'à New York. Auparavant, j'avais enregistré Tu es plus belle que le ciel et la mer, qui s'ouvre ainsi: «Quand tu aimes il faut partir». Blaise était sensible et brutal, à mon image. Il s'est mis en danger. Sa vie a rejoint sa poésie.

Entre Ventoux et Luberon, retour au bercail

Après une première journée, qui nous avait permis de visiter la Combe de Lourmarin et les Monts de Vaucluse, une seconde où nous avions découvert les Dentelles de Montmirail, il nous faut songer au retour. autant en profiter et découvrir d'autres joyaux du Vaucluse.

Vignes autour de Baumes de Venise

  Au départ de Beaumes de Venise, on prend la D21, en direction de Caromb. bien revêtue, large, elle ondule entre pinèdes et vignes.

jeudi 5 décembre 2013

Trois choses à savoir sur le nouveau Cantat (Lexpress)



Le chanteur Bertrand Cantat. afp.com/Sébastien Bozon
Sous le nom de Détroit, un duo formé avec Pascal Humbert, l'ex-leader de Noir Désir présente Horizons. Son premier album depuis le drame de Vilnius.

mercredi 4 décembre 2013

Tour des Dentelles de Montmirail


Après une belle journée qui nous a amené des bords de l'Etang de Berre à Beaumes de Venise, nous allons nous attaquer à beau petit itinéraire à nous mettre sous la dent. Accessible aux cyclistes comme aux motards. Un peu court pour ces derniers en distance, une cinquantaine de kilomètres, mais il y a tant à voir sur ce petit itinéraire que, ma foi, pour une fois privilégier le regard sur le lieux visités aux kilomètres parcouru, çà ne fait pas de mal.

Beaumes de Venise photo DR

Le point de départ Beaumes de Venise à une dizaine de kilomètres de Carpentras est principalement connu pour son muscat. Un vin qui veillait sur les papilles des papes d'Avignon au XIV siècle d'après les historien... C'est peu dire sur le savoir faire accumulé au cours des temps par les vignerons.

lundi 2 décembre 2013

Entre Vins et fruits: une balade entre Bouches du Rhône et Vaucluse


Un week end de trois jours en vue. Rien de tel qu’une balade moto pour se changer les idées. En novembre, le Vaucluse est à la fois suffisamment proche et « tempéré » pour que le week end reste agréable.
 
Donc direction Beaumes de Venise. Le parcours représente, environ, cent vingt cinq kilomètres. Sur la journée, cela reste suffisamment court pour que l’on puisse s’arrêter à divers endroits, visiter, apprécier les paysages et prendre quelques photos.

Vitrolles "Le rocher" photo Claude Roussel-Dupré
Au départ de Vitrolles, nous filons vers Velaux, petit village accroché à une colline battue par le mistral. J’aime la vue quand on approche à flanc de côteau.

Velaux

vendredi 29 novembre 2013

Bukka White: Shake 'Em On Down

Samantha Fish Photo DR






Voilà un blues que j'ai découvert, il y a peu, interprété par Samantha Fish.










Bukka White (photo DR)










Intrigué, j'ai creusé un peu et découvert que ce blues avait été écrit par Bukka White et enregistré en 1937. Juste avant qu'il parte séjourner pendant deux ans dans un pénitencier de l'état du Mississipi.


Ce morceau a été repris par quelques grands noms du blues comme Big Bill Broonzy les années suivantes.


mercredi 27 novembre 2013

bourse d'échange Custom Pays d'Aix du 24 novembre 2013


Deux fois par an, une bourse d'échange est organisée par le club Custom Pays d'Aix.

lundi 25 novembre 2013

Retour vers le continent


Voilà c'est fini.... (chanson célèbre) tout à une fin et ce matin, nous terminons les bagages à la hâte. L'angoisse d'être en retard pour l'embarquement est présente. Petit déjeuné avalé,  « au revoir » appuyés et une effusion de remerciements à notre hôtesse, nous quittons l’hôtel Allegria   . dont les propriétaires, par leur sens de l'accueil, ont contribué fortement à la qualité de notre séjour..
Pour limiter nos regrets le ciel est menaçant et nous mettons les combinaisons de pluie. Histoire de dire que nous ne les avons pas trimballées pour rien.
Arrivés à Ajaccio, nous nous présentons à l'embarquement. Bien sur il faut patienter. L'Excelsior, le car-ferry qui doit nous accueillir n'est pas encore à quai. On regrette, subitement, la bousculade du matin pour être présents à l'heure. Il ne nous reste qu'à prendre notre mal en patience.



vendredi 22 novembre 2013

De Porticcio à Pietrosella un petit tour sur la côte corse




Comme chaque matin, le ciel est d’un bleu très pur. C’est un moment de calme et nous apprécions de boire notre café sur la terrasse de l’hôtel. Les couleurs chaudes de la roche contrastent avec la fraicheur du bleu de la Méditerranée. On ne voudrait pas sortir de ces instants. La sérénité est en nous.


Mais ce n’est pas tout, il faut se dégourdir les cylindres. Le programme du jour est simple : rester au bord de mer.

mercredi 20 novembre 2013

Vers le Col de Bavella où la double traversée de la Corse





 Voilà une belle journée qui s'annonce. Une de plus ! Ce séjour est vraiment merveilleux. Aujourd'hui direction les aiguilles de Bavella. Nous savons que la randonnée sera longue car l'itinéraire le plus direct représente plus de cent dix kilomètres à parcourir. Et ce rien que pour l'aller.

lundi 18 novembre 2013

Le Lac de Creno


Aujourd’hui, peu de kilomètres au programme de la moto*. Par contre ce sera complété par une petite balade pédestre en direction du lac de Créno.

 

Nous prenons la route de Sagone mais juste après la tour de Capigliolo, nous attaquons la D25 vers Casaglione.. Puis au croisement suivant nous prenons à droite vers le nord. La route est étroite mais bien revêtue… 


jeudi 14 novembre 2013

Calanches de Piana et Porto


Au départ de Tiuccia, nous montons vers le nord par la D81. Nous longeons d’abord une côte de roches plates. 



Après un cap dominé par la tour de Capigliolo, nous suivons une superbe plage jusqu’à un pont en travaux. 

Agnes Obel : « J’avais un besoin intense de faire de la musique » (Le Figaro)



Après avoir cartonné en France avec son premier album «Philarmonic»s, la chanteuse danoise est de retour sur la scène française avec un concert au Grand Rex le 14 avril. Entre musique classique, folk et pop mystique, rencontre avec une artiste à part.


mardi 12 novembre 2013

Vizzavona et les iles Sanguinaires


Après une nuit de repos bien mérité, nous partons hors des sentiers battus, du moins pour ce début de balade. Nous partons vers le Sud par la D81 que nous quittons pour prendre la D601 au moment où elle quitte le bord de mer. Direction Casaglione. La route est dans un premier temps assez difficile et étroite. Mais elle est bien revêtue ce qui facilite la progression.

vendredi 8 novembre 2013

L’hôtel Allegria à Tiuccia


Cet hôtel situé sur la commune de Tiuccia, à quelques kilomètres de Sagone, parait récent. Il est situé presque en bord de mer. Seule la route qui relie Ajaccio à Calvi par le bord de mer le sépare de la plage. Une plage petite avec quelques pierres sur le chemin de la mise à l’eau. Cela peut rebuter certains mais ce n’est pas déplaisant. Pour apprécier une plage fin, il faut se déplacer de deux kilomètres vers le nord où une grande plage s’étend avec une vue qui va jusqu’à Cargèse par beau temps.
 

mercredi 6 novembre 2013

De Porto Vecchio à Truccia


Après cette excellente nuit à bord du Venizelos, nous sommes en pleine forme. Après quelques hésitations, nous quittons Porto Vecchio en direction de Bonifacio. Il y a de la circulation. Quelques camions, des camping cars ralentissent la progression. Mais nous profitons du rythme relativement tranquille pour apprécier le paysage. Le maquis et ses verts qui varient à l’infini en fonction des essences d’arbre et de la lumière du soleil. Et ces barres rocheuses rouges qui se montrent à nous. Le paysage est différent après chaque virage. Suis-je dans un rêve ? La moto me ramène rapidement à la réalité de la route.
Arrivée sur Bonifacio. La roche est passée du rouge des schistes au blanc du calcaire. Le changement est brutal et surprend. C’est un peu comme si la plaque de Bonifacio avait été collée par l’histoire géologique au reste de la Corse.


lundi 4 novembre 2013

Petite promenade en mer dans les bouches de Bonifacio.


On ne peut visiter Bonifacio sans faire un petit tour en "promène couillon" dans les Bouches de Bonifacio. Les grottes, les calanques et les falaises sont superbes et vues de la mer, elles ont un aspect vraiment impressionnant. On peut passer sur les descriptions attrapes touristes de la grotte qui aurait la forme du chapeau de Napoléon ou du trou en forme de Corse dans une grotte. Mais le calcaire des falaises aux strates bien marquées et ces maisons qui les surplombent valent le détour.

vendredi 1 novembre 2013

En route ... En mer... Pour la Corse !


Ce soir, les vacances sont enfin, là. Les horaires de départ ne nous donnent que peu de latence entre la fin de journée travail et l’heure d’embarquement prévue.
Donc à peine arrivé, je charge la moto en espérant que rien n’aura été oublié.

Ma compagne arrive à son tour. Nous nous mettons en tenue et c’est parti.. Nous sommes dans les temps. Une descente sans encombre sur Marseille, nous permet d’arriver à la gare d’embarquement dans les temps. 

mercredi 30 octobre 2013

Partir en Corse? Oui mais à moto!


Premier article d'une série relatant les vacances de l'été 2013.

Projet longuement muri puis avorté. Nous décidons, à nouveau et sur le tard, de partir une petite semaine en Corse. Tout se fait vite. Nous avons à peine plus d’une semaine pour préparer le voyage.


Better man chansons en miroir entre Pearl Jam et Beth Hart

Better Man, où la rencontre entre Pearl Jam, un groupe parti du mouvement grunge vers le rock, et de Beth Hart chanteuse passionnée qui interprète ses titres, pour la plupart issus du blues et du rock, avec ses tripes.

Rencontre à distance avec deux chansons au même titre publiées avec presque vingt ans d'écart.

D'un côté Pearl Jam raconte comment une femme gâche sa vie auprès d'un homme indifférent.

De l'autre Beth Hart, dans son dernier album exprime ses rêves à propos d'un homme idéal (Il est impossible qu'un tel homme existe :D )

Pour l'auditeur la rencontre est bien là. Dans des styles musicaux très différents mais propres aux interprètes pour partager leurs ressentis respectifs.

mercredi 23 octobre 2013

Il y a dix ans: Frank's

Oui déjà dix ans.... (poncif connu)

Il y a dix ans Amy Winehouse publiait son album Frank's. Elle avait vingt ans. Cet album fit découvrir son talent au public, les récompenses qu'elle récolta avec lancèrent sa carrière.

J'ai retrouvé un clip, qui avec le recul me laisse un goût amer. Je vous le laisse découvrir.


Juste une anticipation de son destin.

Destin difficile caricaturé avec talent par Florence Foresti.



J'ai toujours un peu de mal à rire car j'éprouve toujours de la peine par rapport à la déchéance d'Amy Winehouse, à cette vie et ce talent gâchés par l'alcool.

Les vibrations que font naitre la musique touchent au plus profond de l'être. La relation avec un auteur, un (une en l’occurrence) interprète font naitre un sentiment particulier.

Plus de deux ans après la disparition de la chanteuse, une pointe un peu douloureuse me saisit chaque fois que je l'écoute.

Amy Winehouse at Eurockéennes de Belfort (Festival Eurockéennes) ; Photo V. Gable licence creative Commons Attribution 2.0 Generic



dimanche 4 août 2013

La créativité du jazz au féminin et en toute diversité (L'Humanité)


Fête de l'Humanité 2013. Durant trois jours, la richesse du jazz made in France sera splendidement représentée sur la scène Jazz’Hum’Ah ! Présence très attendue de Laïka, Élise Caron, Macha Gharibian, Alain Jean-Marie…

En conviant Laïka, Élise Caron et Macha Gharibian, entre autres, la scène Jazz’Hum’Ah ! de la Fête de l’Humanité braque les feux sur le rôle essentiel des jazzwomen, que trop de médias et programmateurs sous-estiment encore. Si Alain Jean-Marie, pianiste et compositeur de renom international, nous fait l’honneur de lancer les réjouissances (le 13), c’est qu’il nous offre, en exclusivité, une première : son Quintet, qui se consacre au be-bop et comprend deux jeunes instrumentistes parmi les plus inventives, Airelle Besson (trompette) et Anne Paceo (batterie). En 2011, le maestro d’origine guadeloupéenne avait déjà fait appel, pour son Quartet, au tempo fertile de cette dernière. En outre, au cours de son admirable parcours, il a servi, avec la plus grande humilité, des chanteuses d’exception – Abbey Lincoln, Helen Merrill, Dee Dee Bridgewater…

lundi 27 mai 2013

Led Zeppelin: Whole lotta love






Whole Lotta Love, une chanson dont le rythme lancinant et pour le moins décoiffant a été élu «meilleur riff de tous les temps» par les auditeurs de BCC Radio 2 hante la mémoire des amateurs de hard rock et la multitude de "cover" par des artistes au talent inégal montre son actualité.


jeudi 23 mai 2013

Beth Hart: Baddest Blues

Beth Hart a bâti sa réputation sur ses envolées lyriques et enflammées à la Janis Joplin. On aurait pu s'attendre à ce qu'elle fasse de même sur "Baddest Blues". Détrompons nous.

elle interprète cette chanson de façon plus calme, presque contemplative. elle n'en reste pas moins dangereuse au niveau des émotions générées. Ici , elle suit le chemin rocailleux de Billie Holiday. Elle dégage une sensibilité, une fragilité qui refusent de plier, abîmées mais toujours présentes et fières.

Cette chanson nous pousse dans des ténèbres similaires à celles d'Amy Winehouse sans en avoir le nihilisme.

Elle est extraite de l'album "Bang Bang Boum Boum" paru en 2012.

Laissez vous porter.....

mardi 21 mai 2013

Mort de Ray Manzarek, cofondateur des Doors (Le Monde)


Ray Manzarek, le 9 décembre 2003. AFP/FREDERICK FLORIN

Le claviériste Ray Manzarek, qui avait fondé en 1965 avec Jim Morrison le groupe The Doors, est mort lundi 20 mai à l'âge de 74 ans. Selon le site américain TMZ, le musicien est mort des suites de son cancer, dans un hôpital de Rosenheim, en Allemagne.


Ray Manzarek avait rencontré Jim Morrison à Venice Beach, en Californie, alors qu'il suivait des études d'art. Ils avaient ensuite décidé de former le mythique groupe The Doors, connu pour de nombreux tubes comme The End, Riders on the storm ou encore L.A. Woman. Le claviériste a imprimé son style unique sur le son des Doors, notamment caractérisé par le son des orgues, présent sur des titres tels Light my Fire.


Les Doors, qui ont enregistré huit albums entre 1967 et 1972 et vendu quelque 100 millions de disques, se sont séparés peu après la mort de Jim Morrison. La mythologie autour du groupe a été renforcée par la publication en 1980 d'une biographie No One Here Gets Out Alive et par le film d'Oliver Stone Les Doors en 1991. Après la séparation du groupe, Ray Manzarek a sorti deux albums avec le groupe rock Nite City à la fin des années 70 et six albums solo, dont le plus récent, Translucent Blues en 2011 avec le guitariste Roy Rogers. Ray Manzarek avait également remporté un franc succès avec la publication en 1998 de sa biographie, Light my fire : my life with the Doors.


Ray Manzarek avait également repris la scène avec le guitariste des Doors, Robby Krieger, sous le nom de The Doors of the 21st Century. Suite à un différend juridique avec le batteur John Densmore en 2003, ils avaient finalement été contraint de partir en tournée sous le nom de Manzarek-Krieger.

Robby Krieger, a publié un communiqué pour exprimer "sa tristesse profonde". "Je suis seulement heureux d'avoir eu la chance de jouer les chansons des Doors avec lui cette dernière décennie. Ray constituait une part importante de ma vie, et il me manquera toujours" a-t-il écrit.

Slash, le guitariste des Guns N' Roses, a été l'un des premiers à rendre hommage au musicien sur son compte Twitter : "Repose en paix Ray Manzarek, les mots ne suffisent pas".





Article paru sur lemonde.fr le 21 mai 2013

mardi 23 avril 2013

Le Tarn: entre vallée de l'Agout et Montagne Noire

La nuit de récupération n'a pas été de trop. Nous voici, presque, fringants prêts à repartir. Aujourd'hui la météo est nettement plus favorable. Le vent est moins fort et les nuages ont fini de pleurer. Donc nous allons faire un petit tour du côté de la vallée de l'Agout et de la Montagne Noire.

En guise d'apéritif, nous allons traverser le Minervois pour rejoindre Saint Chinian. Voilà de doux noms qui sonnent à mon oreille comme un beau verre de cristal prêt à recevoir les nectars locaux. Même s'ils ne vont pas avec le pilotage d'une moto, on se les garde pour les soirées au coin du feu.



samedi 20 avril 2013

Entre étangs et Corbières

La ferme des Bouquets

Samedi la météo est agitée. De gros nuages s'accumulent sur les collines. Nous décidons de partir explorer les étangs du bord de mer de la Narbonnaise.

La_caunette - photo ELMOKULA
 Vendredi soir, je ne me suis pas trompé. La route qui redescend, dans la garrigue, en direction de Narbonne est très jolie. Quelques senteurs me sautent au nez au détour des courbes. Le printemps n'est pas loin.

mercredi 10 avril 2013

Paques 2013: en route vers le Minervois

Ben voilà, enfin un petit week end de trois jours bienvenu. C'est que je l'avais préparé de longue date. Itinéraires et hébergement peaufinés aux petits oignons.


Il ne manquait plus que le beau temps soit au rendez vous.

Depuis que ce week end était à la portée des prévisions météorologiques, je guettais l'évolution des prédictions de Météo France avec une inquiétude certaine. Elles n'étaient pas optimistes. c'est le moins que je puis écrire.

Après quelques aléas liés au stress de fin de semaine, du genre oubli du U en partant, sous estimation de la largeur de la moto avec les valises, le top est enfin donné et la route, enfin l'autoroute, prend ses droits et la sérénité gagne toute la place qui lui est dûe avec la conduite. Mais garder la vitesse calée entre 120 et 130 kilomètres heures c'est pénible à la longue. Donc une solution s'impose en arrivant sur Arles. Biffurquer et rouler sur la nationale à travers la Camargue.

champ en Camargue. Photo: el peregrino80