mercredi 31 octobre 2018

Billie Holiday - You Let Me Down (Tu m’as laisée tomber)


Le titre de Billie Holiday ’You Let Me Down’ est sorti chez Brunswick en décembre 1935. Il aurait été disponible à l’époque sur vinyle 78 tours de dix pouces. Il faisait partie d’une série de disques que Billie Holiday avait réalisée pendant l’année où elle avait signé chez ce label. Elle a été enregistrée avec le Teddy Wilson Orchestra et a été un nouveau succès pour Billie Holiday.
Dans cette chanson, Billie Holliday fait une démonstration magistrale du rôle de l’interprète. Elle y exerce un contrôle presque magique sur des mots fatigués, les revitalisant et poussant vers une critique du contexte culturel duquel ils émergent.
En première écoute, dans la chanson, Billie Holiday s’adresse à un amant qui l’avait auparavant mise sur un piédestal et qui l’en a maintenant chassée. Mais le ton, la tension et la colère de sa voix poussent les auditeurs (trices) à aller plus loin dans leur réflexion. La chanteuse invite les femmes à réfléchir sur leurs propres expériences d’oppression. La chanson met en évidence la nature patriarcale d’être sur un piédestal : apparemment glorifiée mais rendue passive dans le processus de promesse au monde par un autre et donc essentiellement dépourvue de pouvoir.
Grace à l’interprétation de Billie Holiday, dette chanson représente une dénonciation de la condition féminine.

mardi 30 octobre 2018

Chris Rea - Blue Guitars (2005)



Blue Guitars est le vingt-unième album publié par l’auteur-compositeur-interprète britannique Chris Rea en octobre 2005.
Il est composé de onze CD, un DVD et un livre en couleur, comprenant des peintures de l’artiste, des notes de pochette et des paroles de chansons.

L’album est un projet ambitieux avec les 137 chansons enregistrées au cours d’un an et demi avec un horaire de travail - selon Chris Rea lui-même - de douze heures par jour, sept jours par semaine. Initialement, le projet s’inspirait de l’Odyssée Blues de Bill Wyman et peut être qualifié d ’« odyssée » à proprement parler, illustrant un voyage à travers les différentes époques de la musique Blues , commençant par ses origines africaines et finissant avec les Blues modernes de les années 60 et 70.

Chacun des disques composant "blue guitars" a son concept propre et aurait pu être publié en tant que tel. Mais ensemble, ils rassemblent l’histoire du blues en pointant les moments importants où diverses composantes ont été ajoutées à l’african blues originel.

Ainsi , au fil du temps, des changements apparaissent dans les instruments utilisés, le style, l’expression lyrique et les thèmes abordés. Chris Rea et son groupe imitent les différents styles et thèmes lyriques, créant une atmosphère instantanément reconnaissable sur chaque disque, avec les premières chansons définissant généralement la direction dans laquelle le disque va se développer. Pour arriver à ce résultat, Chris Rea a utilisé le matériel adapté à la période dont est censé rendre compte chaque disque.

Buddy Guy - Born To Play Guitar (Né pour jouer de la guitare)


Born to play guitar est la chanson titre d’un album publié par Buddy Guy en 2015. Cette chanson, écrite par le producteur et batteur Tom Hambridge, résume parfaitement la vie du guitariste hors pair qu’est devenu Buddy Guy au cours de sa longue carrière..

lundi 29 octobre 2018

Beth Hart : Jazz man



Ce titre est extrait du huitième album studio de Beth Hart, Fire on the Floor
« Jazz Man » porte bien son titre. On se retrouve dans une atmosphère de club. La mélodie est amenée par le piano soutenu par une contrebasse très présente. Les cuivres enjolivent le tout. Surprenant, quoi qu’il rappelle certaines reprises de Mélody Gardot sur ses collaborations avec Joe Bonamassa. Une chanson plaisante.

Samantha Fish - Little baby (Petit bébé) (The Blue Rondos )



Cette chanson a été écrite par Mickey Stubbs et enregistrée en 1964 par son groupe, Blue Rondo.
Elle est présente sur l’album « Chills and Fever » de Samantha Fish consacré principalement à la remise au goût du jour de chansons oubliées mais vraiment dignes d’intérêt

dimanche 28 octobre 2018

Rory Gallagher - Laundromat (Laverie automatique)


Ce rock dynamique a été écrit par Rory Gallagher et inclus sur son premier album éponyme « Rory Gallagher publié en 1971
Cette chanson ayant rencontré un certain succès, on la retrouve sur les albums suivants :
Rory Gallagher, Live in Europe, Live at Montreux, Disk 1 (1975), Live at Montreux, The Essential, Disc 1, The Beat Club Sessions, The Beat Club Sessions (DVD / CD Set)

Joe bonamassa – Dislocated boy (Gamin disloqué)


Cette chanson est extraite du 13e album, de Joe Bonamassa « Driving Towards The Daylight » publié en 2012. Un blues rock puissant écrite par le guitariste.

jeudi 25 octobre 2018

Joanne Shaw Taylor - Wicked Soul (Âme maléfique)


Extraite de l’album "The Dirty Truth ", publié en 2014, « Wicked Soul » raconte l’histoire d’un amour trahi par l’"âme maléfique" de son ex compagnon. sur une mélodie carrée parsemée de riffs vifs et bruts.
Cette chanson est emblématique de l’évolution de Joanne Shaw Taylor qui a élargi son répertoire du blues vers une musique plus rock et dure. A l’image des paroles.

Chet Baker - My Funny Valentine (Ma Valentine amusante)


My Funny Valentine est une chanson de Richard Rodgers et Lorenz Hart tirée de la comédie musicale américaine Place au rythme (Babes in Arms) de 1937. Après avoir été enregistrée par Chet Baker, Frank Sinatra et Miles Davis, la chanson est devenue un standard de jazz populaire, apparaissant sur plus de 1 300 albums de plus de 600 artistes.

mercredi 24 octobre 2018

Shemekia Copeland : Married to the blues (Mariée au blues)


Ce superbe blues est issu du premier album de Shemekia Copeland « Turn the heat up » publié en 1998.

Lady sings the blues : être femme, noire... et pauvre !


En 1998, Angela Davis publie Blues Legacy and Black Feminism (Blues et féminisme noir) et, à travers les parcours de Ma Rainey, Bessie Smith et Billie Holiday, n’hésite pas à parler de « féminisme noir ». Par leur comportement, ces femmes se sont battues contre la triple domination dont elles étaient victimes : en tant que femmes, en tant que noires et en tant que pauvres pour la plupart. Rappelons qu’à ses débuts, le blues était essentiellement chanté par des hommes, la variété étant davantage le terrain de la gent féminine. Pas facile de vagabonder avec des mouflets accrochés aux jupons…

mardi 23 octobre 2018

Beth Hart : Woman you’ve been dreaming of ( La femme qui te faisait rêver)


Un titre extrait du huitième album studio de Beth HartFire on the Floor.

Dans cette balade, le piano se fait doux dans une atmosphère jazzy. On ne peut qu’être sensible à cette chanson. L’alliance entre le piano et la voix sonne bien. Mais il faut se méfier des apparances. Sous une musique douce et un peu triste s’est l’expression de l’une des pires déchirures qu’une femme puisse ressentir qui s’exprime. Et après une écoute des textes, on a le sentiment d’une profonde contradiction entre la douceur de la musique et la souffrance qui perle à chaque vers. Beth Hart aurait elle basculé de la révolte au fatalisme ? Il faut se méfier de l’eau trop calme des étangs

Samantha Fish - Either way I lose (Quoi qu’il en soit, je perds)


C’est une belle chanson de Teri Thornton (1963) a été popularisée par Nina Simoneen 1965. Samantha Fish a légèrement remanié la structure pour la faire coller à son style musical. Elle l’a publiée sur son album Chills and Fever(2017).

Deux versions de l’interprétation par Samantha Fish de cette chanson. L’une enregistrée en acoustique lors des Relix Studio Sessions et la seconde en concert, version « électrique »

lundi 22 octobre 2018

Led Zeppelin : Stairways to heaven (Les escaliers vers le paradis)



Le classique des classique... Battu et rebattu . Mais je n’y résiste pas !
Stairway to Heaven est une des chansons les plus célèbres du groupe de rock britannique Led Zeppelin. Composée par Jimmy Page et écrite par Robert Plant , elle paraît en 1971 sur l’album Led Zeppelin IV

Joe Bonamassa - Driving Towards the Daylight (2012)



Joe Bonamassa a publié son 13e album, « Driving Towards The Daylight » en 2012. Un album produit par Kevin Shirley. L’enregistrement a été effectué à Las Vegas. Un retour aux sources en quelque sorte. C’est dans ce même studio que les deux compères ont enregistré leur premier album commun, You & Me en 2006.. Driving Towards The Daylight est sans aucun doute l’album le plus blues de Bonamassa ces dernières années. Il se compose de quatre originaux et de sept reprises. Kevin Shirley voulait pousser Bonamassa hors de sa zone de confort et l’a fait en faisant venir un groupe de musiciens de session talentueux, dont Brad Whitford d’Aerosmith.

dimanche 21 octobre 2018

Joanne Shaw Taylor - Outlaw Angel (L’ange hors la loi)

Cette chanson est interprétée par Joanne Shaw Taylor sur un ton grave. Bien adapté au thème : le repentir d’une « pècheresse ». Extrait de l’album The Dirty Truth publié en 2014

The Allman Brothers Band - Blue Sky (Ciel bleu)

Cette chanson est extraite du double album Eat a Peach du groupe blues rock américain The Allman Brothers Band. Elle a été écrite et chantée par le guitariste Dickey Betts pour sa petite amie (et future épouse), Sandy « Bluesky » Wabegijig.Pour qui ne connaît pas cette histoire, les paroles sont très proches d’un chant de ferveur religieuse.
La musique est nettement plus inspirée de la country que beaucoup de chansons du répertoire du groupe.
Sorti en 1972, ce quatrième album est le dernier auquel le guitariste Duane Allman ait participé, car il trouva la mort dans un accident de moto pendant l’enregistrement.


lundi 15 octobre 2018

Beth Hart : Baby Shot me down (Bébé m’a descendue)


Ce titre est extrait du huitième album studio de Beth Hart, Fire on the Floor.
Si sur l’album l’habillage de cette chanson est d’une tonalité jazzy dynamique donnée par le piano, sur scène l’interprétation reste plus rock. Si le côté jazz est agréable à écouter, les arrangements rock s’accordent mieux avec la violence du texte. (Point de vue tout à fait personnel). Encore une chanson sur l’impact psychologique d’une séparation. Le thème principal de cet album.

vendredi 12 octobre 2018

John Mayall : « Live Three for the Road » (2018)



A 84 ans, John Mayall a sorti son 66e album intitulé « Live Three for the Road ». Pour l’enregistrement, c’est une formation en power trio qui a été utilisée. Exit la guitare. John Mayall est au chant, à l’harmonica et aux claviers, Greg Rzab demeure à la basse et Jay Davenport à la batterie.
Le choix de ce format de groupe par le vétéran du blues est intéressant. Le Trio est une formule exigeante. Il nécessite une complicité ainsi qu’une complémentarité totales entre les trois musiciens. Chacun doit apporter son écot pour que la formule fonctionne. Et çà peut fonctionner. Du Jimmy Hendrix Experience à ZZ top en passant par Taste, l’histoire est pleine de groupes redoutablement bons.
Dans son Dossier de presse, John Mayall affirme : "J’ai trouvé que l’interaction et la dynamique [du format trio] ont créé un son plus personnel dans mes performances live. »

mercredi 10 octobre 2018

Irma Thomas - The Hurt’s all gone (La Blessure est guérie)


Cette chanson a été écrite par Jerry Ragovoy et Roy Alfred. Cette chanson a été interprétée pour la première fois par Irma Thomas en 1965. elle était la face B du simple intitulé « It’s Starting To Get To Me Now ». elle a été rééditée en 1992 sur une compilation intitulée « Time Is On My Side – The Best Of Irma Thomas »

Cette chanson a été interprétée, depuis, par, Joel Plaskett Emergency en 2001 puis les Detroit Cobras, un groupe spécialisé dans les reprises de vieux succès de soul, rythm’n’blues et blues. Comme par hasard, c’est en compagnie de ce dernier groupe que Samantha Fish a enregistré son album « Chills and Fever ». Et c’est aussi un pur hasard, si cet album est consacré principalement à la remise au goût du jour de chansons oubliées mais vraiment dignes d’intérêt

lundi 8 octobre 2018

Nina Simone - Either Way I Lose (Quoi qu’il en soit, je perds) (Teri Thornton)


Cette belle chanson a été écrite par Van McCoy et interprétée par Teri Thornton sur son album « Open Highway » (1963). Elle a été popularisée par Nina Simone en 1965 surt un 45 tours. Nina Simone l’intégra l’année suivante sur son album « Wild is the wind ».

dimanche 7 octobre 2018

Joe Bonamassa - Redemption (2018)


En mai dernier, Joe Bonamassa avait sorti un nouvel album live, "British Blues Explosion". En fin d’été, le prolifique guitariste vient de publier son 13e album personnel. C’est un défi permanent auquel doit faire face le musicien. Comment générer autant de musique sans se répéter ? Il faut sens cesse être en exploration musicale sans pour autant perdre son âme. Ce questionnement a peut être sa réponse dans la façon de travailler de Joe Bonamassa qui rend des hommages appuyés aux grands anciens de façon régulière. Nous venons d’évoquer "British Blues Explosion", mais le public a aussi en mémoire « Muddy Wolf At Red Rocks » (2015) ou les multiples reprises de BB King ou de Robert Johnson enregistrées au cours de sa carrière. Sa méthode doit être dans sa réinterprétation régulière des sources du blues électrique ou acoustique.

samedi 6 octobre 2018

Joanne Shaw Taylor a présenté « Reckless Heart », son nouvel album


Joanne Shaw Taylor sortira son sixième album studio’Reckless Heart’ le vendredi 8 février 2019 via son nouveau label Silvertone / Sony.
’Reckless Heart’ contient 11 nouvelles chansons produites par Al Sutton (Greta Van Fleet/Kid Rock). Il a été enregistré durant l’été 2018 aux studios Rust Belt dans le Michigan.

Otis Taylor - Ten Million Slaves (Dix millions d’esclaves)


Cette chanson d’Otis Taylor est extraite de l’album « Respect the Dead » (2002). La chanson a été incluse dans la bande sonore du film « Public Enemies » en 2009.

vendredi 5 octobre 2018

Beth Hart : Good day to cry (une bonne journée pour pleurer)



Ce titre est extrait du huitième album studio de Beth Hart, Fire on the Floor
C’est une jolie et triste balade dont le thème est, comme souvent chez l’artiste, l’expression, forte, des ressentis après une séparation. Sur scène elle l’interprète au piano accompagnée de seulement de son guitariste. Ce dernier la soutient efficacement sans être envahissant.

Samantha Fish - It’s your voodoo working (C’est ton vaudou qui fonctionne)


Cette chanson a été créée en 1961 par Charles Sheffield
Elle est présente sur l’album « Chills and Fever » de Samantha Fish consacré principalement à la remise au goût du jour de chansons oubliées mais vraiment dignes d’intérêt

jeudi 4 octobre 2018

Little Feat - Dixie Chicken (Poulet sudiste)


Voici la chanson titre du troisième album de Little Feat publié en 1973. Un album qui garde nombre des excentricités lyriques des deux premiers albums tout en incluant des influences R&B de la Nouvelle-Orléans. Ce morceau arrangé avec un style country-funk reflète bien l’ambiance générale relax et funky de l’album.

Joe Bonamassa - What I’ve Known for a Very Long Time (Ce que je sais depuis très longtemps)


Cette chanson de Joe Bonamassa est extraite de son album « Blues of Desperation ». Un beau blues qui respecte tous les codes du genre joué avec classe

mardi 2 octobre 2018

Joanne Shaw Taylor - Fool In Love (Amoureuse folle)






Cette jolie bleuette de Joanne Shaw Taylor a été publiée dans son quatrième album, The Dirty Truth publié en 2014. Voilà qui nous change agréablement du pessimisme ambiant de ses textes habituels.

Ella Fitzgerald - Drop Me Off In Harlem


« Drop Me Off in Harlem » est une chanson de 1933 pendant la Renaissance de Harlem composée par Duke Ellington, avec des paroles écrites par Nick Kenny.
A.H. Lawrence écrit que la chanson provient d’une remarque spontanée d’Ellington. Nick Kenny avait hélé un taxi et avait offert de le partager avec Ellington. Kenny a demandé « Where to, Duke ? », et Ellington a répondu « Drop me off at Harlem ». Kenny a ensuite façonné les paroles à partir de la remarque d’Ellington et les lui a présentées quelques jours plus tard au Cotton Club.

lundi 1 octobre 2018

Buddy Guy – Born to play guitar (album)


Buddy Guy est l’un des derniers grands pionniers de l’expression musicale qu’est devenue le blues. Sa passion de continuer à baratiner à l’âge de 82 ans maintenant est une inspiration pour nous tous. Au fil des ans, son style a incité de nombreuses personnes à suivre son sillage. Buddy Guy a su saisir sa chance de s’élever au niveau des plus grands et transmet le flambeau à la génération suivante. On peut souvent le voir, lors de ses concerts, mettre en lumière de jeunes talents. Son respect pour la musique et son avenir est sans précédent.

Beth Hart : Picture in a frame (Photo dans un cadre)


Un titre extrait du huitième album studio de Beth Hart : Fire on the floor
Une balade au rythme tranquille où la voix de Beth Hart se fait triste. Piano et voix se complètent pour construire l’atmosphère d’une tristesse contenue. Cette chanson traite de la solitude d’une femme abandonnée qui garde espoir de retrouver l’homme qu’elle aime