dimanche 24 octobre 2010

Les Yardbirds et John Mayall en concert: le retour des dynosaures

Ce mercredi soir l'Espace julien accueille les Yardbirds et John Mayall.



Les Yardbirds représentent un groupe historique  du bluesrock anglais. Dans ses rangs ont défilés les meilleurs guitaristes anglais des années 60. Eric clapton, Jeff Beck ou encore , et non des moindres , Jimmy Page.


Voilà un pari difficile: venir jouer à Marseille avec un tel poids historique sur le dos. quand j'ai vu l'affiche, j'étais un poil inquiet... N'allait on pas me sortir une resucée des anciens succès et basta ? Un truc pour arrondir les fins de mois avant de partir en maison de retraite ?



Mais depuis 1992 et la reformation du groupe avec comme base instrumentale le guitariste rythmique Chris Dreja et le batteur Jim McCarty, le groupe a eu le temps de rouler sa bosse et de se forger une identité adaptée aux évolutions musicales du monde.

Photo spécialement dédicace pour une amie tombée subitement amoureuse...;-)



David Smale à la basse

Leur musique est mélodieuse et sensuelle. Tout le monde danse. Les musiciens se font plaisir et le public le leur rend bien. comme toute première partie leur intervention est trop brève pour vraiment apprécier leur musique. vivement qu'ils reviennent dans la région en tête d'affiche.


Le groupe, passant outre ses morceaux historiques, se laisse aller à une reprise de Dazed and confused (Led Zeppelin) . Sur un rythme moins dramatique que la version originale, le chanteur se refuse à monter dans les aigus à l'instar de Robert Plant et joue sur sa propre tessiture. voilà une preuve d'intelligence musicale.

La maison de retraite ce sera pour plus tard. Le groupe a su associer l'expérience des dinosaures issus des sixties et de jeunes musiciens bourrés de talent. Ils ont su faire oublier la nostalgie initiale pour laisser la place au plaisir des oreilles.

Le pied !!


John Mayall soixante dix sept printemps aux prunes... j'en reste baba... Le concert donné à Marseille est l'un des derniers des quinze programmés au cours de ce mois  d'octobre.



Je l'avais déjà vu au printemps 2005 aux docks des Sud. J'en avais gardé un bon souvenir.  aussi, quand j'ai su qu'il venait trainer ses guêtres en Provence, j'avais bloqué la soirée en son honneur.



L'entame du set s'avère difficile sur les deux premiers morceaux. Puis l'artiste rentre dans sa musique et le public adhère. Il faut avouer que ses qualités de musicien sont hors pair chant, harmonica et piano l'aident à exprimer une musique brute et assez agressive. Là je ne puis m'empêcher de la comparer avec celle des Yardbirs qui est vraiment plus sensuelle et dansante.


John Mayall et ses musiciens font vivre un blues rock décapant. Il faut s'accrocher . Chaque artiste montre de quoi il est capable techniquement. Ce sont tous des bêtes de scène qui rugissent leurs gammes.

Par exemple, le bassiste Greg RZAB possède un pédigrée envié ... il a accompagné des gens comme Santana, Stevie Ray Vaughan ou Jimmy Page...
 
Un peu trop peut être la poésie perd à ce petit jeu..


Presque cinquante ans de carrière... (Les bluesbreakers se sont formés en 1963) John Mayall à su absorber un grand nombre des styles musicaux qui se sont développés et les ressortir à son public avec un style très personnel. C'est çà la pâte d'un créateur !


Le concert fini en apothéose sur des solos de chaque musicien d'une longueur ... d'une longueur... que je n'ai pas vu passer car j'étais complètement dans le trip... Pas besoin de fumette pour planer. Bref une heure et demi à chanter , et jouer de l'harmonica. Comme me l'a soufflé un copain: un seigneur...



On peut lui reprocher de tirer un peu la couverture à lui en bridant son guitariste Rocky Athias... Ou d'être un poil mesquin en limitant ses autographes à ceux qui achètent son dernier album... Personne n'étant parfait, il est pardonné.

Vous trouverez un compte rendu du concert des docks des Sud du 26 mars 2005 ici.


Un solo de Rocky Athias

Le solo de Greg RZAB

En guise de conclusion, entre la technique affirmée et la sensualité musicale ma préférence va à cette dernière.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire