dimanche 6 décembre 2009

La Provence : Deep Purple, le plaisir des vieux... et des autres

Hier soir au Dôme le groupe légendaire a comblé ses fans de tous âges


Deep Purple hier soir sur la scène du Dôme:
Deep Purple hier soir sur la scène du Dôme: "Smoke on the water, the fire in the sky"....Photo Patrick NOSETTO



Pour la deuxième fois de l'année, les papys du rock ont pu sortir leur Perfecto ou leur gilet de jean sans manche de l'armoire. Après AC-DC au Stade, c'était hier soir Deep Purple, autre légende des années 60-70, au Dôme. A Saint- Just, nos vétérans rejoignaient leurs enfants, voire leurs petits- enfants en tee-shirt noir, ceux qui avaient découvert le vinyle de In the rock (celui avec les têtes sculptées dans le mont Rushmore) ou Live in Japan, dans la discothèque de leurs parents.


Contrairement aux Australiens, pas de gros show sur scène, pas de jeux de lumières délirants, d'effets spéciaux high-tech ou d'engins pyrotechniques.
Seulement deux écrans qu'on n'osera pas qualifier de géants. Deep Purple est juste un groupe de rock. Il ne mise que sur la musique. Ian Gilian n'a jamais été le chanteur le plus charismatique du rock'n'roll mais sa voix est toujours bien placée, agile, et il sait dire "super" en français sans accent.

On se concentre surtout sur les performances des deux virtuoses, les (relativement) jeunots Don Airey aux claviers et Steve Morse, guitar hero aux solos vertigineux et souvent trop longs. Deep Purple a souvent changé de style mais le groupe semble revenu à ses fondamentaux un rock, lourd, efficace et sans fioriture qui culminera avec leur hymne Smoke on the water repris par un Dôme aux anges.

En première partie, Ghottar délivra une petite heure de hard rock carré et sans subtilité. Ils auraient mérité d'être Allemands comme les Scorpions. Ils sont Suisses comme...… euh Guillaume Tell ?

Jacques COROT - La Povence du 6 décembre 2009

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire