vendredi 24 janvier 2014

Serious: le blues en héritage

 
Luther Allison

Serious est la chanson phare de l'album éponyme de Luther Allison sorti en 1987 chez  « Blind Pig ». Le fait que l'auteur soit installé en Europe, à l'époque, a permis  à des musiciens comme Jacques Higelin de participer à l'enregistrement.







Magistralement interprétée par son auteur, ce morceau d’anthologie sera repris par de nombreux musiciens.

Son dernier fils, Bernard Allison, (évoqué dans un précédent post )le seul qui, à ma connaissance, a repris le flambeau musical l'a enregistré sur un album, Chills & Thrills , en 1987. Soit 20 ans après.




Quand on écoute les deux interprétations, on sent les influences des grands maîtres Chicago Blues ainsi que celle de la musique européenne sur Luther Allison.

Quant à l'interprétation de Bernard, si le père et son style sont présents à mains égards, celle du blues texan de Johnny Winter et de Stevie Ray Vaughan se fait sentir.

C'est ce brassage culturel et l'appropriation que chacun en fait qui nous fait tous grandir.

Bernard Allison

Le texte.

Luther Allison - Serious


You thought I was gone, I came back
I want you to know babe I'm as serious as a heart attack
Let me love you, let me try
I want to stay today, I want to share your life
I'm serious, so serious, I'm serious
Serious as a heart attack, hey hey, I'm serious
I'm serious, serious, serious

One cup of coffee, two cups of tea
One for you babe I need two for me
I see you like to wine an dine
You get the glass and I'll get the wine
I'm serious, so serious, I'm serious
Serious as a heart attack, hey yaa, I'm serious
I'm serious, serious, serious

Serious about that new thing when I meet
Serious about the way you look everyday
Serious about the way you wear your hair
Serious about been home, when you ain't there, hey hey
I'm serious, so serious, I'm serious
Serious as a heart attack, well well I'm serious, I'm serious
I'm serious, baby baby baby

Serieux... Traduction (personnelle) en français


Tu pensais que  j'étais parti, je suis revenu
Je veux que vous sachiez que je suis bébé aussi sérieux qu'une crise cardiaque
Laisse-moi t'aimer, laisse moi essayer
Je veux rester aujourd'hui, je veux partager ta vie
Je suis sérieux, si sérieux, je suis sérieux
Sérieux comme une crise cardiaque, hé hé, je suis sérieux
Je suis  sérieux, sérieux,  sérieux

Une tasse de café, deux tasses de thé
Un pour toi bébé J'en ai besoin de deux pour moi
Je te vois comme du vin au diner
Tu porteras le verre je porterai le vin
Je suis sérieux, si sérieux, je suis sérieux
Sérieux comme une crise cardiaque, hé hé, je suis sérieux
Je suis  sérieux, sérieux,  sérieux

Sérieux à propos de cette chose nouvelle, quand je ressens
Sérieux à propos de ta façon de voir la vie
Sérieux à propos de la façon dont tu te coiffe
Sérieux au foyer,
Quand tu n'est pas là, hé hé
Je suis sérieux, si sérieux, je suis sérieux
Sérieux comme une crise cardiaque, et bien je suis sérieux, je suis sérieux
Je suis sérieux, bébé bébé bébé


Pour terminer, le père et le fils ensemble sur scène. Pour l'occasion, ils avaient inviter l'un des guitaristes français qui comptent... Le Grizzly :)





Allison Père et fils à La Laiterie de Strasbourg en 1997. soit peu avant le décès de Luther Allison le 12 aout 1997.

2 commentaires :

  1. J'ai un doute
    I see you like to wine an dine
    You get the glass and I'll get the wine

    Je te vois comme du vin au diner
    Tu portera le verre je porterai le vin

    Avec une notion plus sympa a double sens sessuel...
    Like peu aussi etre comme.

    We have nothing like that here in Canada.
    Nous n'avons rien de semble ici, au canada

    RépondreSupprimer
  2. voilà une aide bienvenue!
    Merci!!!

    RépondreSupprimer