samedi 2 juillet 2011

Rolling Stones : Gimme Shelter - Offre-moi Asile


Voilà un titre phare des Stones extrait  de l'album "Let it bleed" paru en 1969.
 En parlant de l'enregistrement de l'album, Jagger a déclaré en 1995 : « Eh bien, c'est une époque très dure, très violente. La guerre du Viet-nam. Violence sur les écrans, pillage et incendies. Et le Viet-nam n'était pas la guerre au sens conventionnel du terme... » Il conclut sur la chanson elle-même : « C'est une sorte de chanson de fin du monde, vraiment. C'est l'apocalypse ; tout le disque est comme ça »
Les paroles de la chanson évoquent la recherche d'un abri face à la tempête à venir, dépeignant des images de dévastation et d'apocalypse sociale, mais insistant également sur le pouvoir de l'amour.




 Gimme Shelter

Oh, a storm is threat'ning
My very life today
If I don't get some shelter
Oh yeah, I'm gonna fade away

War, children, it's just a shot away
It's just a shot away
War, children, it's just a shot away
It's just a shot away

Ooh, see the fire is sweepin'
Our very street today
Burns like a red coal carpet
Mad bull lost its way

War, children, it's just a shot away
It's just a shot away
War, children, it's just a shot away
It's just a shot away

Rape, murder!
It's just a shot away
It's just a shot away

Rape, murder!
It's just a shot away
It's just a shot away

Rape, murder!
It's just a shot away
It's just a shot away

The floods is threat'ning
My very life today
Gimme, gimme shelter
Or I'm gonna fade away

War, children, it's just a shot away
It's just a shot away
It's just a shot away
It's just a shot away
It's just a shot away

I tell you love, sister, it's just a kiss away
It's just a kiss away
It's just a kiss away
It's just a kiss away
It's just a kiss away
Kiss away, kiss away

---------------------------------------------------------------------------


Offre-moi Asile

Hou hou hou, hou hou hou
Hou hou hou, hou hou hou

Hou ! Une tempête menace maintenant jusqu'à ma propre vie
Si je ne trouve pas d'abri, oh ouais, je vais disparaître
La guerre, les enfants, n'est qu'à portée de tir
N'est qu'à portée de tir
La guerre, les enfants, n'est qu'à portée de tir
N'est qu'à portée de tir, ouais

Hou ! Regarde le feu balayer jusqu'à notre rue aujourd'hui
Il brûle comme un tapis de braise, un taureau furieux qui ne sait où aller
La guerre, les enfants, n'est qu'à une portée de fusil
N'est qu'à une portée de fusil
La guerre, les enfants, n'est qu'à une portée de fusil
N'est qu'à une portée de fusil, ouais

Ouais ! Hé !
Le viol, le meurtre,
Ne sont qu'à deux pas de chez nous, ne sont qu'à deux pas de chez nous
Le viol, le meurtre,
Ne sont qu'à deux pas de chez nous, ne sont qu'à deux pas de chez nous
Le viol, le meurtre,
Ne sont qu'à deux pas de chez nous, ne sont qu'à deux pas de chez nous, ouais, ouais, ouais

Hum ! La crue menace aujourd'hui jusqu'à ma propre existence
Offre-moi, offre-moi asile ou je vais disparaître
La guerre, les enfants, n'est qu'à portée de tir
N'est qu'à portée de tir, n'est qu'à portée de tir
N'est qu'à portée de tir, n'est qu'à portée de tir

L'amour, je te le dis, frangine, n'est distant que d'un baiser
C'est juste un baiser qui nous en sépare
N'est qu'à un baiser de distance, n'est qu'à un baiser de là
N'est qu'à un baiser de là, baiser de là, baiser de là, ouais !

Mick Jagger ; Keith Richards



 







réactualisé le 30 octobre 2013 par le rajout d'une introduction et d'un clip vidéo

2 commentaires :